Fil d'Ariane

Matthieu Aron

Les auteurs : Marie-France Etchegoin, 43 ans, est grand reporter au Nouvel Observateur. Matthieu Aron, 42 ans, est chef du service police-justice à France-Info. Ils sont les auteurs de Eva Joly ou la vie est un roman (Robert Laffont, 2003). Marie France Etchegoin est aussi l'auteur, avec Frédéric Lenoir, de Code Da Vinci, l'enquête (Robert Laffont, 2004). Le livre : Ce livre dissèque de façon chirurgicale les mécanismes d'une machination qui évoque les procès en sorcellerie du Moyen Age. Il raconte comment deux anciennes prostituées, en manipulant un gendarme, un juge et des journalistes, ont réussi à faire croire à l'opinion publique que Dominique Baudis et le substitut Marc Bourragué, avec la complicité d'un tueur en série, Patrice Alègre, avaient pu commettre les crimes les plus odieux : viols, y compris d'enfants, proxénétisme, assassinat, actes de tortures et de barbarie lors d'orgies sadomasochistes. Pour la première fois, un ouvrage révèle, en détail, comment et qui a fabriqué un scandale médiatico-judiciaire de cette ampleur. Jamais une lumière aussi crue n'avait été jetée ainsi sur les scandaleuses pratiques journalistiques, y compris dans les médias les plus sérieux. Les auteurs mettent à plat l'engrenage qui a permis à la calomnie de prospérer : égarement et dérapage d'un adjudant novice en investigation criminelle ; méthodes d'enquête hallucinantes ; aveuglement puis lâcheté de la hiérarchie ; guerre des polices ; querelles internes à la magistrature ; rôle occulte du président de la Dépêche du Midi, opposant de toujours de Baudis et hostile à Marc Bourragué, qui l'avait fait condamner ; concurrence exacerbée des journaux et des télévisions poussant les journalistes a oublier les bases de leur métier - sans parler de déontologie ; rôle plus que trouble de certains avocats ; petite musique du « il n'y a pas de fumée sans feu » ; folie collective et incroyable inversion des valeurs qui, soudain, transforment des prostituées maquerelles en victimes expiatoires de « notables sanguinaires » tout comme le tueur en série Patrice Alègre, condamné pour de nombreux meurtres, devenu une marionnette manipulée par les mêmes notables, presque une victime : telle est la toile de fond de cet ouvrage implacable, bourré de révélations, très au-delà de ce qu'a pu écrire le président du CSA, tenu par sa fonction et qui surtout, ne connaît toujours pas le dixième de ce qui s'est réellement passé ! Marie-France Etchegoin et Matthieu Aron ont eu accès à la totalité des procès verbaux et ont recueilli de nombreux témoignages qui prouvent que la réalité a été délibérément travestie : aurait-on accordé quelque crédit que ce soit à un travesti affirmant s'être fait sodomiser non seulement par Baudis, mais aussi par Nicolas Sarkozy, Philippe Douste Blazy, Tony Blair, « Lionel de Toulouse » au milieu de 90 noms de notables jetés en pâture aux policiers ! Aurait-t-on cru une seconde, une ex-prostituée affirmant s'être fait violer trois fois par semaine, pendant cinq ans (soit 750 fois) dans les bureaux des magistrats du tribunal de Toulouse, pendant les heures ouvrables ? Arguments de vente : Jamais les pratiques réelles des policiers, des gendarmes, des juges, des avocats et des journalistes n'ont été mises à jour avec une telle précision. Ce livre est un voyage hallucinant dans un monde de fantasmes sexuels, sociaux, de lâcheté et de bêtise.