Fil d'Ariane

Alberto Moravia

Moravia était le nom d’une partie de sa famille que l’auteur du Mépris  a privilégié comme écrivain. Il se nommait en réalité Alberto Pincherle. Mais ce nom, Moravia, tellement « mitteleuropéen », le fait appartenir à la même famille qu’Andermann : celle des errants.