Fil d'Ariane

La presse en parle

"Ses mots tendres, elle a préféré les écrire. C’est tout l'art de cette auteure pudique et prolifique. Dans son onzième roman, "Lettre d’amour sans le dire", Amanda Sthers raconte la renaissance d’une femme «cabossée» qui se réconcilie avec la tendresse... en la couchant sur le...
Valérie Trierweiler, Paris Match
« Une synthèse historique rigoureuse, parfaitement documentée. Mais aussi un livre très personnel. » ...
Florent Georgesco, Le Monde des Livres
« Un récit qui écorche l'âme, relatant un pan tragique de la vie de son grand-père paternel. » ...
Olivia de Lamberterie, ELLE
« Un récit très personnel en même temps qu’une enquête historique. Un hommage, aussi, à ceux qui ne sont pas revenus du camp de Compiègne. » ...
Daniel Fortin, Les Echos
« Son premier roman inspiré de son histoire personnelle l’impose comme l’une des nouvelles voix des lettres Scandinaves. Sa lecture à haute voix s’impose, son histoire universelle semble faite pour être transmise de génération en génération. Radicale, affirmée, elle laisse tout sauf indifférent. » ...
Laëtitia Favro, Le JDD
« Ce livre étrange et sidérant réussit l’impossible : contenir la folle nature qu’elle décrit dans un tout petit livre sage. Une langue admirable. » ...
Didier Jacob, L’Obs
« Un premier roman poétique et paisible. »
Virginie Bloch-Lainé, Libération
"Clémentine Mélois a le talent des artistes qui savent préserver l'enfance en eux, le plaisir de lire « comme on prendrait son goûter » et l’impertinence de la perspective. Ce qui la distingue, c’est le regard décalé qu’elle pose sur les choses et les actions."...
Camille Laurens
"Tissant intimement vie et littérature, un hommage délicieux, émotionnel, intellectuel et sensoriel aux pouvoirs du livre."...
Minh Tran Huy
"Dans cette ode merveilleusement modeste à la littérature (et souvent très drôle, donc chaudement recommandée par les temps qui courent), il est aussi bien question du taux d’alcoolémie du commissaire Maigret, de raretés comme le « Journal de Samuel Pepys » ou de la résurrection de Bobby Ewing...
Elisabeth Philippe