Vous êtes ici
Parution : 
16/08/2018
Pages : 
400
Format :
140 x 205 mm
Prix : 
20.90 €
EAN : 
9782246816003

Carnaval noir

roman
Auteur
A l’aube du 20 février 1575, le feu, le sang et la mort s’abattent sur Venise. La Sérénissime vit un Carnaval noir. Paolo il Nano, un célèbre peintre de la Renaissance appartenant à une confrérie de savants, et l’évêque Scanziani, procureur du Tribunal du Saint Office, sont retrouvés morts. 
Cinq siècles plus tard, au matin du 12 janvier 2016, le corps de Donatella Cortesi,  brillante doctorante en histoire, gît dans les eaux glacées de la lagune, aux abords de la place Saint-Marc. Sa recherche portait sur le Carnaval noir. 
Quelques mois plus tard, Bénédict Hugues, professeur de latin médiéval à l’Université de Genève, découvre une mystérieuse lettre écrite en 1574 par l’évêque Scanziani. Dans les jours qui suivent, son domicile est mis à sac et sa gouvernante grièvement blessée.
Juin 2016, Rome. Des djihadistes de la branche libyenne de l’Etat Islamique préparent une série d’attentats contre le Saint-Siège. Leur commanditaire  ? Un groupuscule d’extrême-droite de la Curie romaine qui veut éliminer un pape jugé trop bienveillant à l’égard des migrants.
Bénédict Hugues, aidé par une collègue professeur de latin, mène l’enquête. Tout semble les conduire à ce fameux carnaval noir de 1575  : pour quelles raisons Paolo il Nano a-t-il été assassiné  ? Où se trouve désormais sa pièce maîtresse, le Christ aux douze doigts ? Qui étaient les disciples de la Scuola Grande et pourquoi le siège de leur confrérie a-t-il été incendié  ? Une énigme vieille de cinq cents ans attend son heure, mais le temps manque… 
Avec le talent de conteur qui lui est propre, Metin Arditi nous conduit dans un univers où tout n’est que mystères, scandales et faux-semblants. Un roman d’une actualité brûlante dont les racines plongent dans la Venise fascinante du XVIe siècle.