Vous êtes ici
LA MAISON GRASSET

Né en 1881 à Montpellier, Bernard Grasset, orphelin très jeune, est élevé par son oncle. Reçu Docteur en Sciences économiques, il « monte » à Paris et s'installe rue Gay-Lussac, avec son ami Louis Brun. Il fréquente le Café Vachette où il rencontre Moréas, Faguet, Giraudoux... En 1907, il fonde « Les Editions Nouvelles » et publie son premier livre Mounette, suivi de plusieurs autres, souvent à compte d'auteur, jusqu'au premier et énorme succès de A la manière de...  pastiches signés Paul Reboux et Charles Muller, et deux Goncourt consécutifs en 1911 et 1912 : Monsieur des Lourdines d'Alphonse de Chateaubriant et Filles de la pluie d'André Savignon. Il s'installe alors au 61 rue des Saints Pères : les Editions Grasset y sont toujours.

En 1913, il publie à compte d'auteur le premier livre d'un certain Marcel Proust Du côté de chez Swan après que le manuscrit eut été refusé au Mercure, chez Ollendorf et chez Fasquelle.

1920 : s'ouvre pour lui la grande période ; il lance les quatre M : André Maurois, François Mauriac, Henry de Montherlant et Paul Morand. En 1921, il confie à Daniel Halevy la - future - prestigieuse collection « Les Cahiers verts » avec comme premier titre Maria Chapdelaine de Louis Hémon, et le succès que l'on sait.

Puis s'attachent à lui Cocteau, Radiguet, Cendrars, Drieu la Rochelle, Guehenno, Giono, Soupault, Delteil, Ramuz, Malraux... C'est à lui que l'on doit le passage de l'édition traditionnelle (à la fin du xixe siècle, les tirages étaient de 2 000 à 2 500 exemplaires) aux premiers livres vendus à 10 000 exemplaires ; c'est à lui que l'on doit la publicité littéraire, l'envoi des services de presse, bref l'événement littéraire. Il clamait : « il ne faut pas dire : Radiguet est un génie, mais : il a quinze ans ! ».

Puis la coupure de la guerre, et en 1944 l'accusation de collaboration qui déboucha sur un non-lieu. Bernard Grasset reprit en 1950 la direction de la maison. Il découvrit Hervé Bazin et Jacques Laurent, entre autres, avant de céder le capital de sa maison à Hachette en 1954.

La maison est alors réorganisée sous la présidence de Bernard Privat, neveu de Bernard Grasset, écrivain lui-même, avant de fusionner avec les Editions Fasquelle en 1967. Bernard Grasset meurt en 1955.

 

En une dizaine d'années, Bernard Privat, ce neveu si différent de l'oncle, fédère autour de lui une équipe passionnée de la chose écrite : Jean-Claude Fasquelle, petit-fils de l'éditeur de Zola, Yves Berger, François Nourissier, Françoise Mallet-Joris, Matthieu Galey, Françoise Verny... et redonne à la maison un nouveau souffle.
1966 : premier Goncourt de l'après-guerre avec Oublier Palerme d'Edmonde Charles-Roux ; et Butor, Mandiargues, Teilhard de Chardin, Obaldia, Jacques Laurent, Dominique Fernandez, Kléber Haedens, Christine de Rivoyre, Christiane Rochefort, Bernard-Henri Lévy et les nouveaux philosophes…

Bernard Privat se retire en 1981 et meurt en 1985. Jean-Claude Fasquelle devient PDG des Editions Grasset et Fasquelle. Rejoignent la maison, notamment,  Gabriel García Marquez, Umberto Eco, T.C. Boyle, Hector Bianciotti, Lucien Bodard, Marc Lambron, Daniel Boulanger, Patrick Rambaud,  Benoite Groult, François Weyergans, Jean Vautrin, Amin Maalouf, Pascal Bruckner, Daniel Rondeau, Jacques Chessex, Jean-Pierre Milovanoff, en même temps que de jeunes espoirs : Frédéric Beigbeder, Yann Moix, Christophe Donner, Christophe Bataille, Lorette Nobécourt, Virginie Despentes... Jean-Claude Fasquelle crée en 1983 la fameuse collection « Les Cahiers Rouges », qui redonne vie aux plus grands titres « classiques modernes » du fonds de la maison (plus de quatre cents titres à ce jour).

 

En 2000, Olivier Nora lui succède en tant que Président du Directoire puis en 2006 en tant que PDG, Jean-Claude Fasquelle acceptant la Présidence d’Honneur de la maison. S’ouvre une nouvelle étape, conforme à la tradition littéraire de Grasset : Anne Berest, Delphine Coulin, Charles Dantzig, Alexandre Jardin, Dany Laferrière, Andreï Makine, Léonora Miano, Pascal Quignard, Jean Rouaud, Karine Tuil prennent parmi d’autres le chemin de la Rue des Saints-Pères, où naissent et se développent de nouveaux talents comme Yann Apperry, Laurent Binet, Sorj Chalandon, Philippe Grimbert… Le domaine étranger s’enrichit d’écrivains aussi variés et prestigieux qu’ Edwidge Danticat, Joan Didion, Charles Frazier, Robert Galbraith, Nadine Gordimer, Mohsin Hamid, Charles Lewinsky, Patrick Mc Guinness, V.S. Naipaul, Lawrence Norfolk, Jose-Luis Peixoto, Annie Proulx, J.K. Rowling, Sandro Veronesi…

Avec près de quatre mille titres à leur catalogue, les Editions Grasset publient environ 170 nouveautés par an, romans et essais confondus, avec la part belle à la littérature (plus de la moitié de la production) et plusieurs collections, dont un secteur jeunesse.