Vous êtes ici
De la police en démocratie
Parution : 
02/11/2016
Pages : 
384
Format :
153 x 231 mm
Prix : 
22.00 €
Prix du livre numérique: 
15.99 €
EAN : 
9782246806141

De la police en démocratie

« La finalité des polices dans les démocraties ne devrait pas être de faire régner un ordre. L’ordre devrait, en réalité, n’être qu’un moyen. Mais un moyen de quoi ? Les agents ne forment pas une armée face à un adversaire – même si certains responsables aiment à les caricaturer ainsi. La mission éminente des polices est de produire de la certitude et de la confiance en défendant des normes et des valeurs supérieures et, ainsi, de contribuer à la cohésion sociale ».
Toute démocratie a besoin d’une police, et réciproquement la police a besoin que les citoyens la soutiennent, qu’ils la considèrent comme « leur police ». Mais les gouvernements ont peu soutenu la transformation des forces de l’ordre en service tourné vers le public et soucieux de l’égalité de tous les citoyens, en particulier des minorités. Nos grands voisins européens sont bien meilleurs que nous sur ces points.  Les conséquences sont lourdes, sur notre sol, au moment où la confiance est particulièrement nécessaire.
D’autres défis sont également devant nous. Le ministère de l’Intérieur confond force et autorité. Or, la façon dont la police agit en banlieues et l’injustice observée dans les contrôles au faciès fragilisent encore l’autorité étatique. A l’heure où la diversité de la population est une réalité que nul ne peut plus ignorer, et où les conflits de valeurs et d’identité entre les différentes communautés (musulmane en premier lieu) sont soulignés, la question religieuse s’invite dans les enjeux de police. La distance prise par certaines communautés face à la collectivité politique nationale et aux valeurs qu’elle doit incarner (liberté, égalité) se traduit par une défiance croissante manifestée face à la police. Sa légitimité, et partant son efficacité, sont affaiblies. Et avec la cohésion de notre pays.
Dans cette enquête unique et inédite, Sebastian Roché analyse « l’expérience de la police » vécue par la population française actuelle et dresse un constat préoccupant. Loin des stéréotypes et des idées toutes faites, il dévoile l’état de la police et de son rapport au peuple dans un pays en colère et en transformation, et propose des solutions pour renverser la spirale négative dans laquelle nous sommes engagés.